Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/02/2014

L'ultime recette de crêpes qui met les autres K.O !

crêpes, Lenôtre, recette, rhum, sucre roux, la popote du potagerAvec un tel titre, il faut bien que la recette tienne ses promesses et c'est le cas, je vous rassure...Ça fait maintenant quelques années que je veux publier cette recette de Lenôtre que je fais tous les ans depuis bien très longtemps. Avec la chandeleur demain, c'est l'occasion !

Les recettes de crêpes, il en existe des centaines j'imagine...Celle de Lenôtre se rapproche des crêpes que je mangeais petite et c'est sans aucun doute pour ça que je l'aime tant. J'ai passé beaucoup de temps à chercher une recette qui se rapproche de mes souvenirs quand je découvris celle de Lenôtre qui combla toutes mes attentes.  

Ma mère nous faisait des crêpes dans une vieille poêle en fonte qu'elle tient de sa mère, on mangeait toujours les crêpes avec du sucre roux. La pâte était systématiquement parfumée au rhum (d'où ma passion sans borne pour cet alcool j'imagine !).

C'est un plaisir tout simple les crêpes et c'est ce que j'aime le plus dans la cuisine !

Alors vous l'aurez compris, les crêpes chez nous sont forcément synonymes de rhum, sucre roux et de poêle en fonte !

Il faut laisser la pâte reposer pendant 2 heures environ afin que les arômes se développent. 

Pour un gros bol de pâte, 

250 g de farine,

30 g de sucre,

70 g de beurre (100 g dans la recette mais je trouve que ça fait trop),

6 oeufs,

75 cl de lait,

1 bouchon de rhum, 

1 bouchon de Grand Marnier (je mets juste du rhum),

1 pincée de cannelle,

1 pincée de sel.

Faites fondre le beurre et mettez le à refroidir.

Tamisez la farine avec le sucre et la cannelle. Battez les oeufs en omelette avec une pincée de sel et un peu de lait. Faites une fontaine avec la farine et versez le mélange d'oeufs et de lait au centre et remuez délicatement pour obtenir un mélange lisse. 

Délayez progressivement le reste du lait, ajoutez le rhum et le Grand Marnier et le beurre fondu. 

Laissez reposer 3 heures.

Pour la cuisson, je me sers toujours d'une poêle en fonte, bien chaude, graissée légèrement de beurre.

photo 1-001.JPG

17/11/2013

Oh my scones !

 

jamie oliver, scones, raisins, scones aux raisinsDepuis mon premier séjour en Angleterre, je garde un souvenir impérissable des scones et des crumpets (une sorte de petite crêpe épaisse constellée de petits trous) qu'on dégustait tiède avec du thé.

Quand j'ai commencé à cuisiner, j'ai voulu faire des scones : bilan : des scones plâtreux et bourratifs qui n'avaient rien à voir avec ce que j'avais pu goûter en Angleterre et plus tard en Ecosse. 

J'ai été prise hier d'une envie de scones (si, si c'est possible !) pour apporter chez une amie. J'ai suivi la recette de Jamie Oliver extraite de So British. 

Les conseils sont très clairs et m'ont permis d'obtenir un beau résultat sablé et des scones bien dodus. J'ai fait la recette avec mon Kitchenaid (avec le fouet plat aka la feuille) mais vous pouvez aussi la faire à la main. 

Le conseil de Jamie : pour obtenir des scones bien sablés, il faut faire le minimum de travail sur la pâte, c'est à dire qu'il faut travailler les ingrédients rapidement sans chercher à avoir un résultat parfait.

Juste tiède avec un peu de crème épaisse et de la confiture de fraises, c'est le bonheur.

Pour 16 à 20 scones : 

150 g de fruits secs (pour moi des raisins) trempés dans l'eau chaude ou le jus d'orange,

150 g de beurre,

500 g de farine avec levure incorporée,

2 cuillères à café rases de levure,

2 cuillères à café bombées de sucre roux,

2 gros oeufs,

4 cuillères à soupe de lait, 

1 grosse pincée de sel.

Préchauffer le four à 200°. Faites tremper les raisins (ou les autres fruits secs) dans de l'eau chaude ou du jus d'orange. 

Mettez le beurre coupé en morceaux, la farine, la levure, le sucre et la pincée de sel dans un saladier (ou dans le bol du robot). Pétrissez le beurre entre le pouce et l'index, travaillez la farine de manière à obtenir des grosses miettes de la taille de pétales de mais. Si vous utilisez un robot, pétrissez le tout avec le fouet plat à vitesse 2. Creusez un puits et ajoutez les oeufs et le lait. Mélangez à l'aide d'une spatule.

Incorporez les fruits à la préparation. Ajoutez un peu de lait si besoin jusqu'à obtention d'une pâte lisse et non collante. Attention : travaillez la pâte le moins possible, son aspect doit rester grossier. Farinez-la, couvrez le saladier de film alimentaire et laissez reposer 15 mn au réfrigérateur. 

Abaissez la pâte sur un plan de travail fariné sur une épaisseur de 2 à 3 cm. A l'aide d'un emporte-pièce ou d'un verre de 6 cm de diamètre, découpez des ronds de pâte et placez-les sur une tôle recouverte de papier sulfurisé. Formez une boule avec le reste de pâte et procédez de la même manière. 

Badigeonnez les scones d'un peu de lait ou de beurre fondu et enfournez durant 12 à 15 mn (pour mon four, 12 mn) jusqu'à ce qu'ils soient bien gonflés et dorés. Sortez-les du four et laissez-les refroidir un peu. 

Une super astuce : si vous ne voulez pas faire cuire tous les scones en une seule fois, vous pouvez les congeler avant cuisson. Formez vos scones et congelez-les en prenant garde qu'ils restent bien à plat sans se chevaucher. Le moment venu, enfournez-les encore congeler à 180° pendant 25 mn.  

 

07/09/2013

La crème légère et parfumée à ce qu'on veut plus rapide que son ombre...

crème, maïzena, lait, eau de fleur d'orangerJ'ai un problème...Quand on me parle de plat "léger" j'imagine un plat régime, sans goût et donc très triste pour la gourmande que je suis.

Je ne suis pas attirée naturellement par les plats qualifiés de "léger". C'est par le plus grand des hasards que j'ai vu cette recette  dans le magazine Marmiton. Je cherchais un dessert léger pour un invité qui ne doit pas manger de beurre, d'oeufs ou de crème et qui puisse se faire rapidement.

Quand j'ai vu cette recette de petites crèmes légères et parfumées dans le numéro du mois de juin, j'ai fait la moue devant l'absence totale de beurre, d'oeufs, de crème mais je me suis lancée. 

Verdict : une crème extra pas trop sucrée, bien parfumée et avec une belle texture bien crémeuse tout en étant ferme. Cette petite crème est rentrée dans ma liste de basique du placard. 

La recette est prête en 5mn maximum mais nécessite de passer au frais pendant 1 à 2h avant de servir. 

Pas d'ingrédients compliqués non plus : du lait, du sucre, de la maïzena et ce qu'on veut pour aromatiser (canelle, cardamome, vanille, zeste de citron, orange, chocolat, café...). J'ai choisi de parfumer les miennes à l'eau de fleur d'oranger parce que j'adore ça ! On peut décliner les parfums de ces petites crèmes à l'infini. A vous de choisir !

Pour 6 personnes :

75 cl de lait

80 g de sucre

4 cuillères à soupe de maïzena

3 cuillères à soupe d'eau de fleur d'oranger 

50 g d'amandes ou de pistaches concassées

Délayez la maïzena dans une casserole avec un peu de lait, puis ajoutez le reste du lait. Mettez sur feu moyen. Battez régulièrement au fouet jusqu'à ce que le mélange épaississe (c'est très rapide) et ôtez du feu. 

Ajoutez le sucre et le parfum choisi. Mélangez bien.

Répartissez dans des ramequins. Mettez au frais.

Parsemez de pistaches au dernier moment. 

 

19/08/2013

Des pommes de terre croustillantes façon "potatoes" en pagaille

potatoes, pommes de terre, frites, épicesL'été est toujours synonyme de cuisine en plein air comme les piques niques ou les barbecues qui reviennent régulièrement au fil des semaines ! 

En général, pour moi, c'est toujours un peu un casse tête de savoir quoi proposer avec des grillades...

Les classiques étant finalement les meilleurs, les pommes de terre se retrouvent invariablement sur notre table ! 

J'ai acheté récemment La petite épicerie du fait-maison d'Estérelle Payany et j'y ai trouvé cette recette de potatoes que je trouve excellente ! Je vous recommande vivement d'acheter cette petite épicerie...

Avant d'acheter ce livre, je faisais une recette ressemblante (sans les épices) d'un autre livre de cuisine dont je me sers très souvent Ils arrivent dans une heure, d'Andrée Zana-Murat.

 

Cette recette est un classique de ma cuisine en version avec épices (comme Estérelle) ou sans (comme Andrée Zana-Murat), ces potatoes ont l'avantage d'être hyper rapide à préparer, elles vont avec tout et elles font l'unanimité !

On peut varier les épices, les herbes ou les enlever si on préfère les potatoes sans rien !

Pour 4 personnes : 

1 kg de pommes de terre (bio de préférence comme ça on laisse la peau et on la mange sans les pesticides dedans !)

2 gousses d'ail pressées,

1 cuillère à café de thym,

1 cuillère à café de curcuma,

1 cuillère à café de paprika doux fumé,

1 cuillère à café de sucre en poudre,

1 cuillère à soupe de farine,

4 cuillères à soupe d'huile d'olive

1/2 cuillère à café de sel.

Préchauffez le four à 200°. Brossez soigneusement les pommes de terre, séchez les bien. Coupez les en 4 en gardant la peau et répartissez les dans un grand plat. 

Versez l'huile dans un bol et ajoutez tous les autres ingrédients (farine, épices, ail, sel, sucre et herbes). Mélangez bien et versez cette pâte sur les pommes de terre. 

Enrobez bien les pommes de terre de la sauce (vous pouvez mélanger avec vos mains) pour être sure qu'ensuite elles ne collent pas à la cuisson. 

Enfournez pendant 45 mn environ.  

 

30/12/2012

Les chocolats faits maison

 chocolats maison, Christophe Felder, amandes, orangettesJ'aime les fêtes de Noël et plus que tout, j'aime faire des cadeaux et particulièrement des cadeaux faits maison comme du stollen, des petits gâteaux ou des chocolats ! 

Au final, les chocolats maisons sont à la portée de tous...Certaines préparations peuvent être compliquées comme le praliné notamment qui demandent du temps, du matériel et un certain savoir-faire. Mais d'autres catégories comme les orangettes, les amandes grillées ou les mendiants sont très faciles à faire, par contre leur préparation demande d'avoir du temps devant soi ! Et pendant les fêtes, on a un peu de temps devant soi...

J'aime faire ces trois sortes de chocolats : orangettes, amandes grillées et chocolatées et mendiants que je mets ensuite dans des petits sachets en papier cristal pour les offrir. J'utilise du chocolat Lindt dessert à 70% que je trouve excellent pour tous mes chocolats, des fruits secs bios et des oranges bios. 

Je suis les recettes de ce livre magique dont je me sers très souvent au moment de Noël pour faire des petits cadeaux gourmands : les chocolats et petites bouchées de Christophe, de Christophe Felder.

Pour avoir un résultat professionnel et garder un chocolat bien brillant, si vous êtes équipé d'un thermomètre de cuisine, faites la technique du tempérage expliquée ici par Mercotte. Personnellement, je ne le fais pas et les chocolats sont tout aussi bons. 

Pour beaucoup d'amandes grillées et chocolatées : 

200 g d'amandes mondées (entières, sans la peau),

2 cuillères à soupe de sirop de sucre de canne,

200 g de chocolat au lait (noir pour moi, le Lindt à 70%),

2 pincées de sel fin. 

Je ne fais pas l'étape de l'enrobage des amandes avec du chocolat en poudre et du sucre glace que propose Christophe Felder. 

Préparez vos ingrédients. Préchauffez le four à 180°.

Disposez les amandes dans un récipient, ajoutez-y le sirop de sucre de canne. Mélangez à la main de manière à bien enrober les amandes puis déposez-les sur une plaque de cuisson avec du papier cuisson et enfournez pour 15 mn environ. Les amandes doivent être dorées. Laissez les amandes refroidir complétement avant de continuer la recette.

Faites fondre le chocolat au bain marie ou au micro-ondes. Trempez les amandes une par une avec une fourchette dans le chocolat fondu. Poser ensuite vos amandes au chocolat sur une feuille d'aluminium et laissez les refroidir. 

Pour les orangettes (environ 60), à préparer 3 jours avant de déguster : 

3 oranges bio, 

50 cl d'eau minérale,

250 de sucre semoule,

200 g de chocolat. 

 

Lavez les oranges. Pelez-les à vif en gardant un peu de pulpe. 

Faites bouillir de l'eau dans une casserole et plongez les zestes coupés en batonnets de 6 cm environ. Laissez-les cuire pendant 2 mn. Egouttez les orangettes et jetez l'eau. Recommencez l'opération une fois afin d'enlever l'amertume de la peau d'orange. 

Faites bouillir l'eau minérale avec le sucre semoule. Plongez-y les orangettes et laissez frémir sur feu doux pendant 5 minutes. Laissez refroidir et faites bouillir à nouveau pendant 1 mn.Vous pouvez renouveller l'opération une fois pour avoir des orangettes plus confites. Après refroidissement, égouttez les orangettes sur une grille ou sur une assiette pendant au moins une nuit. Pour moi, au moins 3 jours afin que les orangettes aient bien séchées. 

Faites fondre le chocolat au bain marie ou au micro-ondes. Trempez les orangettes avec une fourchette et posez les sur une feuille de papier aluminium. Laissez reposer au frais afin que le chocolat se fige. 

Pour les mendiants :

150 g de chocolat noir,

des fruits secs (pistaches, noix, amandes, raisins, noisettes, oranges confites...).

Faites fondre le chocolat au bain marie ou au micro-ondes.

Mettez sur une assiette, une poignée de chaque fruit sec que vous souhaitez poser sur vos mendiants.  

Avec une cuillère à café, prélevez un peu de chocolat et étalez le en forme de cercle de 5 cm de diamètre environ avec le dos de votre cuillère sur une feuille de papier d'aluminium. Je vous conseille de faire 4 à 5 cercles de chocolat en même temps.

 

Posez ensuite vos fruits secs sur le cercle de chocolat. Renouvellez l'opération jusqu'à épuisement des ingrédients.

Faites reposer dans un lieu frais. 

 

 

 Bonnes fêtes à tous ! 

 

06/09/2012

Le kiwano kézako ? Ou le gaspacho de l'espace !

kiwano, concombre du Kenya, concombre, gaspacho, poivronsVous savez ce que c'est que ce truc ? Ce n'est pas un crapeau recouvert de meringue et parsemé de poudre de basilic, ni une limace avec une carapace auto-défense, ni une coloquinte qui a des verrues...

Il s'agit en fait d'un kiwano ou concombre du Kenya. Sur la photo, le concombre est vert mais on peut aussi le laisser murir jusqu'à qu'il devienne jaune (au bout de quelques mois). Il se conserve très bien, à tel point que j'en ai mangé jusqu'en décembre l'an dernier. 

Son goût dépend de sa maturité : au début, pour moi, un goût de concombre et ensuite, un côté un peu plus acidulé quand il est jaune. Par contre, je ne trouve pas du tout le goût de kiwi et de banane dont ils parlent sur différents sites internet. J'ai lu que le kiwano contient 5 fois plus de vitamines C que le citron. Vous trouverez ici un mode d'emploi pour manger un kiwano (tout en anglais).

Pour manger le kiwano, il faut l'éplucher avec un couteau et comme ses graines sont dures, je le mixe et le passe ensuite au tamis pour faire des soupes froides. 

Si on aime la texture croquante des graines, on peut ne pas le mixer et le cuisiner simplement comme un concombre. 

En été, je fais très souvent des gaspachos ou des soupes de concombres car elles sont très rapides à faire et en plus, elles ont un côté vitalisant que j'aime beaucoup.  On a l'impression de se faire du bien en mangeant ces petites soupes multicolores ! Et bien sur, c'est rafraichissant. Un des autres avantages de ces soupes, c'est leur côté facile ! Elles se transforment sans problème en fonction de ce qu'on a sous la main. 

Pour la recette du gaspacho, voici celle de Jamie Oliver (que j'ai beaucoup simplifié dans sa réalisation), pour 6 petits verres de gaspacho : 

250 de mie de pain un peu rassis,

4 grosses tomates bien mûres,

1 concombre kiwano ou un petit concombre,

1 poivron vert épépiné,

2 gousses d'ail pelées,

de l'huile d'olive,

du vinaigre,

sel et poivre.

Dans le bol d'un mixer, mélangez la mie de pain coupée en petits morceaux, les tomates coupées en gros cubes, le kiwano (préalablement épluché et coupé aussi en morceaux), le poivron en morceaux et les gousses d'ail pelées.  Mixez l'ensemble. Ajoutez un peu d'huile et du vinaigre. Goûtez et en fonction de votre goût, rajoutez-en si ça vous semble trop peu. 

Salez et poivrez. Passez au tamis, c'est meilleur. Vous pouvez rajouter des herbes (basilic)...Laissez refroidir. Si vous n'avez pas le temps de patienter, mixer avec des glaçons. Fraicheur garantie ! 

 Pour la soupe froide de concombre, pour 2 personnes : 

1 kiwano,

1 échalote,

1 yaourt grec,

de l'aneth,

1 petite gousse d'ail,

huile d'olive, vinaigre,

sel et poivre.  

Epluchez tous les ingrédients. Mettez dans le bol du robot (sans l'emballage du yaourt.......) et mixez. Passez au tamis. Et à nouveau fraicheur garantie !

 C'est encore un peu l'été !

14/07/2012

La recette incontournable de cookies, ceux de Laura Todd

cookies, Laura Todd, recette, cookieQuand nous étions petits avec mon frère, nous adorions tout ce qui avait un rapport de près ou de loin avec les Etats unis. Aussi, il était bien normal pour nous d'adorer les cookies ! 

Nos parents à chaque fois qu'ils allaient à Paris, nous achetaient des cookies chez Laura Todd qu'on trouvait dans un papier kraft taché de gras (et oui, le gras, ça fait rêver !) le matin en se réveillant.  

Introuvable dans le Lot, ces cookies avaient un tel goût d'exotisme pour moi que cela les rendait encore meilleurs... Ils étaient moelleux, au chocolat blanc et chocolat au lait, au chocolat noir, aux noisettes... Pour moi, ce sont les meilleurs que j'ai mangé jusqu'à maintenant. 

C'est par hasard, grâce à Dorian, que je suis tombée sur la recette des cookies de Laura Todd que j'ai adapté à mes souvenirs en ajoutant du...beurre salé.  

Pour 30 cookies environ :

- 250g de beurre mou (pour moi : moitié beurre salé et moitié beurre doux)

 - 350g de sucre roux (il donne une texture que ne donne pas le sucre blanc) 

- 350g de farine

- 1 oeuf

- 4g d'extrait de vanille liquide

- 350g de pépites de chocolat noir (vous pouvez remplacer les pépites de chocolat par des morceaux de tablettes de chocolat concassées, des Smarties®, M&M's® ou encore des Kinder®) que j'ai remplacé par 100 g de chocolat noir, 100 g de chocolat au lait, 100g de noix et noisettes.

Mettre 250g de beurre mou dans un récipient. Ajouter 350g de sucre roux. Bien mélanger. Ajouter un oeuf et 4g de vanille. Mélanger. Incorporer 350g de pépites de chocolat noir et 350g de farine. Bien mélanger le tout jusqu'à ce que la pâte ne colle plus sur les bords. A l'aide d'un scooper (cuillère) à glaces, former des petites boules de pâte sur une plaque de cuisson. Ecraser les boules de pâte avec la paume de la main. Après avoir préchauffé votre four à 180°, faire cuire vos cookies au chocolat pendant 15min. Pour moi, c'est un peu trop, 10 mn suffisent pour avoir des cookies moelleux.

Si vous aimez vos cookies tièdes, attendez seulement 15min avant d'attaquer la dégustation ! 

Miam-miam !!!!!

La vidéo est très instructive ! 

07/05/2012

La petite sauce apéritif du placard au chèvre et aux noix

noix, chèvre, vinaigre balsamique, sauce apéro, la popote du potagerEn faisant récemment la recette de filet mignon que j'aime beaucoup, j'ai bien sur, relu le post que j'avais écrit ce jour là et je me suis rendue compte, bizarrement à ce moment, que même si je n'avais jamais fêté les anniversaires de mon blog (oui, ça se fait !), la popote du potager existe depuis le 28 novembre 2005 !

Ça fait presque 7 ans que j'écris sur ce blog !

En relisant donc le post du filet mignon, j'ai compris que la cuisine que j'aime faire au quotidien avait évolué. Je mettais dans la recette du filet mignon que je ne consultais jamais la rubrique "les recettes du placard" d'Elle à table. C'est toujours vrai mais par contre les recettes du placard sont la cuisine du quotidien pour moi. Ce sont celles qui sont faciles et rapides à faire quand des amis débarquent à l'improviste, quand on ne peut plus faire de courses ou simplement qu'on a envie de simplicité !

C'est en allant manger chez P. et F. (merci pour la recette !) que j'ai goûté cette sauce apéritif toute simple que j'ai refait dès que j'ai pu ! Cette petite sauce est un concentré des parfums du Lot : du chèvre frais, des noix, de l'huile de noix...

Pour un petit bol de sauce (sur la photo c'est un gros bol de sauce) :

1 chèvre frais type Petit Billy,

1 petite échalote finement hachée,

30 g de cerneaux de noix hachés,

de l'huile de noix,

du vinaigre balsamique,

du sel et du poivre. 

Concernant l'huile de noix et le vinaigre balsamique, je ne donne pas de proportions exactes ça vous permet de faire la sauce à votre goût. Commencez par ajouter les ingrédients petit à petit par cuillère à café.  

Dans le bol d'un robot (pour moi Magimix, c'est le best !), mettez le chèvre frais, 1 cuillère à café d'huile de noix (à titre indicatif), 1 cuillère à café de vinaigre balsamique. Mixez et goûtez. Rajouter de l'huile de noix et/ou du vinaigre balsamique. Salez et poivrez.

En dehors du mixeur, ajoutez les noix hachées et l'échalote. On ne les met pas dans le mixer afin de garder des morceaux. Mettez au frais pendant une heure si possible. Servez la petite sauce avec des bâtonnets de légumes ou sur du pain. 

Je fais très souvent des sauces comme celle-ci à l'apéritif car elles ont le  mérite d'être déclinables à l'infini, faciles et rapides à faire. Il suffit d'avoir une base de fromage frais (chèvre, vache, fromage à tartiner type Kiri, Philadelphia ou St-Môret) et ensuite en fonction de vos envies, de votre frigo ou de vos placards, vous pouvez laisser libre cours à votre imagination en ajoutant de la pâte de curry, du pesto, des tomates séchées, du bleu, des anchois...

Vous aimez cette recette : essayez la pâte à tartiner au chèvre et aux tomates séchées 

15/04/2012

Les involtini de la bricoleuse

involtini,jambon cru,fromage de chèvre frais,la popote du potagerIl y a à Figeac (46) une épicerie fine italienne que j'aime particulièrement (je n'arrive pas à retrouver son nom)... On y mange dehors sur des petites tables, coincées entre les murs des maisons médiévales et on se plait à se croire en Toscane en grignotant des antipasti !!! On peut y manger des pâtes fraiches, des grandes salades, des bruschettes et...des involtini ! La cuisine italienne m'a toujours beaucoup plu plus qu'aucune autre cuisine ! 

Les involtini nous dit Edda, d'un Déjeuner de soleil, sont des petits roulés et sont déclinables à l'infini en version crue, cuite, au poisson, aux légumes. La version que j'aime est au jambon cru et au fromage frais. C'est le genre de recettes que j'adore, très simple et rapide à faire !

J'ai cherché plusieurs recettes et j'ai trouvé beaucoup de version différente : avec du speck, sans, au jambon de pays, avec de la ricotta, du mascarpone...

Voici ma version bricolée et inspirée de la recette de ma collègue (merci A-M) qui nécessite de faire reposer les involtini une nuit dans l'huile :

200 g de fromage de chèvre frais, 

50 g de fromage frais (type St-Moret ou mascarpone),

15 tranches environ de jambon cru fumé de préférence, 

de l'origan,

du sel, du poivre,

de l'huile d'olive.

Mettre le chèvre frais et le fromage frais avec du poivre, un peu d'huile d'olive et une pincée d'origan dans le bol d'un mixer. Mixer jusqu'à obtenir une préparation homogène et épaisse.

Etaler sur les tranches fines de jambon cru et rouler la tranche sur elle-même afin de faire un petit fagot. 

Renouvellez l'opération jusqu'à épuisement des ingrédients. 

Mettre les involtini dans un grand plat, recouvrir d'huile d'olive et saupoudrez d'origan. 

Laissez une nuit au frais. Sortir une heure avant dégustation afin qu'ils soient à température ambiante.

Servez à l'apéritif ou avec une bonne salade croquante ! 

Vous aimerez peut être aussi : 

le jambon cru roulé à l'escabèche d'aubergine

La belle photo est de Marc Allenbach, allez faire un tour sur son site !



09/04/2012

La soupe italienne au pain et au chou d'après Jamie Oliver

chou, pain, soupe, jamie oliver, recettes de cuisine, la popote du potager Pendant l'hiver et même à la sortie du printemps quand les soirées sont encore fraiches, j'adore manger le soir un bon bol de soupe bien chaud ! 

 Je fais souvent des soupes de courges, potirons et autres tout comme de la soupe à l'oignon que j'aime aussi beaucoup.

 Pour changer un peu des courges et des oignons, je suis tombée sur cette recette extraite de 100 recettes de saison de mon jardin de Jamie Oliver

A base de chou et de pain sec, cette soupe est la recette du placard par excellence ! Elle ne nécessite aucun ingrédient introuvable et constitue un plat unique parfait pour un repas du soir.

Il s'agit d'un millefeuille de pain, de chou et de fromages ! 

Pour 8 personnes :

3 litres de bon bouillon de volaille ou de légumes (je prends le Ariaké de Robuchon),

1 gros chou frisé, lavé, les côtes des grosses feuilles enlevées,

16 tranches de pain rassis,

1 gousse d'ail,

12 à 14 tranches fines de poitrine fumée, (pour avoir essayé avec et sans poitrine fumée, ça ne change pas grand chose, donc la recette est tout à fait adaptable aux végétariens).

1 boite de filets d'anchois à l'huile de 100g (je vous entends déjà dire : "je n'aime pas les anchois, je ne vais pas en mettre..." Pour info, je n'aime pas ça non plus mais ils apportent beaucoup de saveurs à la soupe et une fois cuits en se mélengeant aux autres parfums, on ne sent plus le côté fort de l'anchois. Faites l'essai !),

les feuilles de 3 tiges de romarin,  

200g de fontina rapée, pour moi du gruyère n'ayant pas de fontina sous la main,

150g de parmesan rapé. 

 Préchauffez le four à 180°. Dans une grande casserole, portez le bouillon à ébulition. Plongez le chou dans le liquide bouillant et laissez-le cuire pour bien le ramollir.

Faites griller les tranches de pain sec et frottez-les avec de l'ail de chaque côté. Faites chauffer à feu moyen une cocotte allant au four. Versez un peu d'huile d'olive dedans, ajoutez les anchois, le romarin, la poitrine fumée. Ajoutez le chou quand la poitrine fumée est dorée. Vider la cocotte dans un grand saladier.

Dans la cocotte, placez 4 tranches de pain frottées à l'ail en une seule et même couche, mettre par dessus un tiers du chou, ajoutez du gruyère rapé, du parmesan et un peu d'huile d'olive. Renouvellez l'opération jusqu'à épuisement des ingrédients en terminant par le pain.

Ajoutez le bouillon par dessus. Faites cuire en couvrant la cocotte pendant 30 mn. 

Jamie sert la soupe avec un beurre de sauge. Il fait fondre du beurre dans lequel il fait frire de la sauge. La sauge doit dorer, pas cramer ! Je n'avais pas de sauge quand j'ai fait la recette mais je pense que ça doit être délicieux.

 

 D'autres recettes de soupes : 

23/12/2011

La recette secrète de Jamie Oliver : le hachis parmentier de haddock

P1020919.JPGAu fil des années, je fais des découvertes gustatives...le haddock en est une. Avant de pratiquer régulièrement les recettes de Jamie Oliver, le haddock ne m'était pas inconnu mais je ne l'avais jamais cuisiné ! Il n'était qu'un vague poisson parmi les autres.

C'est en feuilletant Jamie Oliver, the return of the naked chef (ce livre n'a pas été publié en France), que je suis tombée sur sa recette de "fantastic fish pie"

Ce fish pie est un gratin de poisson au haddock ou à la morue. J'aime le goût fumé du haddock qui change tout dans un plat...La recette contient des épinards, ils apportent du moelleux au gratin et on peut ainsi faire manger des épinards aux enfants (ou aux adultes) sans qu'ils s'en rendent compte.

J'ai adapté la recette de Jamie Oliver à mon fond de frigo. Je n'avais pas de carottes et je n'ai pas mis d'oeufs durs.

jamie oliver,haddock,pommes de terre,la popote du potager

Pour 6 personnes (d'après Jamie Oliver) : 

5 grosses pommes de terre épluchées et coupées en cubes,

2 grosses poignées d'épinards en branches frais,

1 oignon émincé,

25 cl de crème fraiche,

1 jus de citron,

1 cuillère à soupe de moutarde,

2 cuillères à soupe de persil haché,

450 g de haddock fumé,

de la noix de muscade.

 

Préchauffer le four à 230°. Faites cuire les pommes de terre à l'eau bouillante jusqu'à ce qu'elles soient cuites (10 à 15 mn environ). 

Faites chauffer une poele dans laquelle vous ferrez revenir les oignons et les épinards frais en branches (la cuisson est très rapide). Les épinards sont cuits quand il n'y a plus d'eau dans la poele. Ajouter la crème, le haddock émiétté sans la peau, le jus de citron et la moutarde. La moutarde, ça peut sembler bizarre mais elle relève bien le plat.

Réduisez les pommes de terre en purée en ajoutant du sel, du poivre et de la noix de muscade. Beurrer un moule à gratin. Mettre le mélange de haddock, crème et légumes dans le fond du plat et recouvrir de la purée. 

Faites cuire pendant 25 à 30 mn. 

C'est une excellente recette d'hiver qui change ! 

 

01/12/2011

La recette de foie gras qui me manquait...

foie gras, cuisson vapeur, terrine de foie gras, la popote du potagerLe foie gras quand on vit dans le Lot, c'est une religion ! Ceux qui me connaissent bien, savent que c'est doublement une religion pour moi ! 

J'adooooooooore le foie gras. Depuis toujours, depuis que j'ai des souvenirs gustatifs, j'ai toujours adoré le foie gras. Ayant la chance d'avoir une mère qui cuisine très bien et qui fait ses terrines de foie gras maison suivant une très bonne recette de Michel Guérard, j'ai surtout beaucoup fait la recette de ma mère. 

Pourtant comme je l'expliquais déjà ici, la recette est technique. Elle nécessite notamment de bien contrôler la température du bain-marie en permanence notamment ce qui est assez fastidieux. 

En surfant sur le blog d'Ester que j'ai trouvé sa recette du foie gras à la vapeur. Et là...ma vie a changé !!! Mon rapport au foie gras est devenu beaucoup plus simple !!!! Cette recette a sérieusement détroné la recette de Michel Guérard, qui vous l'avez bien compris, est un monument familial. 

La base d'une terrine de foie gras mi-cuit ne change pas : prendre un foie gras ultra frais, le déveiner, l'assaisonner, le mettre à mariner avec l'assaisonnement et l'alcool pendant une nuit. Jusqu'ici tout va bien puisque c'est la recette classique du foie gras mi-cuit. Mais c'est à la cuisson, vous l'aurez compris que tout change ! Le foie gras est cuit à la vapeur et non dans une terrine au bain-marie, ce qui simplifie grandement la vie ! Plus de problème de température de four, de bain-marie trop ou pas assez chaud, de foie gras trop cuit !  

Le résultat est excellent, parfaitement cuit, sans perdre de graisse et avec un très bel aspect.

Pour la recette d'Ester, j'ai pris deux foies gras de canard de 550g chacun. Comme le poids du foie gras n'est pas précisé dans la recette originale, j'ai allongé le temps de cuisson à 16mn. J'ai fait cuire mes deux foies gras en même temps dans ma marguerite en veillant bien à laisser la vapeur circuler entre les deux foies. 

Toute la recette est là.

Comme alcool, j'ai mis de l'Ambassadeur mais le choix est vaste, on peut mettre du porto, du cognac, du pommeau... J'achète mon foie gras à la Ferme de la Roque, chez Xavier et Tristan Pautre à Montvalent (46). Leurs foies gras sont extra !  Ils sont présents sur les marchés de Martel et Souillac (46). 

Le plus dur dans la recette c'est de patienter 5 jours avant de goûter le foie gras ! La vie est parfois si cruelle... 

J'aime aussi beaucoup cette deuxième recette de foie gras.

10/10/2011

L'idée apéritive chic et géniale : les cornets en feuilles de brick

 

Cornet.jpgC'est en achetant beaucoup trop de feuilles de brick pour un vernissage que je me suis mise à chercher une façon de les utiliser sur Blog Appétit. 

Comme je cuisinais pour l'anniversaire de ma mère, je souhaitais une recette originale et raffinée qui puisse se marier avec du champagne. 

J'ai donc emprunté cette recette géniale de cornets faits en feuille de brick sur Amuse bouche qui tenait sa recette de Mercotte. C'est la joie du réseau ! La réalisation des cornets est simplissime et une fois qu'on maitrise le principe on peut les garnir avec ce que l'on veut !

feuilles de brick,brick,cornets,la popote du potager

J'ai suivi la recette d'Amuse bouche.

Avec une feuille de brick, on peut faire 4 cornets. Il suffit de la couper en 4.  J'ai fait fondre du beurre que j'ai ensuite appliqué au pinceau sur mes quartiers de brick. Rouler ensuite chaque feuille en cornet et mettre un peu de papier d'alu à l'intérieur des cornets pour ne pas qu'ils s'affaissent. 

Mettre les cornets sur une plaque, le côté jointure en dessous.  

Faire cuire 10 mn à 180°. Retirer le papier d'aluminium. Couper du saumon fumé ou du saumon frais mariné en fines lanières.  Laisser refroidir et garnir au dernier moment. Rajouter la chantilly en haut des cornets pour un effet "boule de glace"...

Pour la chantilly à l'aneth, j'ai utilisé la sauce moutarde-aneth de chez Ikéa.

Si vous avez un siphon à chantilly, en suivant les conseils d'utilisation, remplissez le siphon de crème (pour moi 25 cl) et ajouter 2 cuillères à café de sauce moutarde aneth. 

Si vous n'avez pas de siphon, ça marche aussi. Il vous suffit de mettre 25 cl de crème liquide avec 2 cuillères à café de sauce moutarde anteh dans un bol avec les fouets au congélateur pendant 5 mn environ. En "congélant" le tout de façon express, la chantilly monte très facilement. Mixez ensuite l'ensemble jusqu'à obtenir une consistance épaisse. 

J'ai garni mes cornets avec du saumon mais on peut imaginer ce que l'on veut à l'intérieur des cornets... 

J'ai adoré cette recette qui permet une belle présentation avec un contraste de textures très agréable. 

03/09/2011

Filez vite au Domaine de Méjanassère (12), l'excellente adresse qu'on ne peut pas garder pour soi !

Domaine de Méjanassère, chambres d'hôtes, Aveyron, la popote du potagerVoici une adresse à noter précieusement dans un carnet ! Une adresse comme je les aime car elle combine ce que je souhaite  trouver lorsque je voyage : un beau cadre, un bonne table et un bel accueil ! C'est plutôt simple en fait...

Le domaine de Méjanassère (12) revient régulièrement dans les différents guides de voyage, ce qui est une bonne chose parce qu'au moins tout le monde est unanime pour saluer la qualité de l'adresse ! Situé à quelques kilomètres d'Entraygues-sur-Truyère, la Méjanassère propose 4 chambres, 1 gite, 1 ferme auberge et un domaine viticole. En visitant leur site internet(superbe et ayant vraiment su capter l'ambiance du lieu), on est tout de suite séduit... 

Le site est composé de petits batiments imbriqués les uns dans les autres, avec des beaux toits en lauzes de schistes. Le domaine surplombe une vallée et domine les vignes tout autour. _CEP3269.jpg

A 75€ la chambre (70€ à partir de la deuxième nuit) avec le petit déjeuner inculs, le rapport qualité prix est excellent. L'endroit est calme et paisible, le coucher de soleil (et le lever, sans doute) sur les vignes est tout simplement royal. Alors quand en plus le matin, on vous sert deux gâteaux faits maison, de la brioche, du jus de pomme bio, des fruits, du fromage, du caillé, du pain et des confitures faites maison...forcément vous êtes aux anges !

La ferme auberge (menu à 30€ sans le vin) vaut également le détour. C'est parti pour le menu : saucisses fumées à l'huile et rillettes, farçous (sortes de petites crêpes aux épinards et aux pruneaux), salades aux herbes et fleurs du jardin, canette rôtie au miel (dans la cheminée de l'auberge) et purée de pommes de terre, plateau de fromages, gâteau roulé léger à la châtaigne et au chocolat (desserts au choix). Avec une bouteille du vin du domaine pour faire passer tout ça ! Inutile de rajouter qu'après tout ça, une bonne nuit de sommeil s'impose.


P1020445.JPG 

Vous l'aurez compris, j'ai adoré cet endroit !

Les détails qui m'ont marqué :

la beauté du site et particulièrement la vue sur les vignes,

la simplicité des petites choses (fleurs sur chaque plat, belle vaisselle...)

le sourire sincère de chacun sur le domaine,

le jardin et les recoins avec des tables et chaises longues pour flâner,

la ferme auberge très cosy où les tables ne sont pas collées les unes aux autres,

et bien sur : le repas de la ferme auberge !

P1020443.JPG

Domaine de Méjanassère

Véronique et Frédéric FORVEILLE

Méjanassère

12140 ENTRAYGUES SUR TRUYERE

05 65 44 55 76 

Aussi à Entraygues, un salon de thé, chambres d'hôtes, petite restauration très agréable et à petits prix : 

Le petit chou : "Le Petit Chou est un salon de thé situé au centre du village, face à la place principale. Dans un cadre chaleureux et cosy, venez découvrir notre sélection de thés, milkshakes, smoothies accompagnés de nos scones maisons, gâteaux, cup cakes, glaces italiennes maison...
Nous proposons aussi petits déjeuners, repas légers et dîners tels que : paninis, salades, croque-monsieur, une variété de délicieuses salades et un plat du jour. 


Ouvert de avril à Novembre du Mardi au Samedi de 09h à 19h Ouvert l'été tous les jours de 10h à 22h 
" (Extrait du site internet).

 

16/08/2011

Marmiton magazine, la découverte de l'été !

Marmiton, magazine de cuisine, recettesEn voyant en kiosque, Marmiton magazine, j'ai été attiré par la couverture. J'avoue n'avoir rien lu ni en bien, ni en mal sur le magazine en question. J'ai l'ai donc acheté par curiosité. Et...j'ai été séduite !!!

Tout d'abord, au premier aspect, j'adore le rendu du papier naturel avec l'aspect mat qui tranche complètement avec les autres magazines que j'ai l'habitude de lire (Elle à table, Régal...). 

Les premières pages se rapprochent de celles de Régal ou d'Elle à table avec les tendances mais au fur et à mesure que l'on feuillète Marmiton, on se rend compte que les ressemblances s'arrêtent là !

Ce que j'aime :

la classification des recettes en entrées, plats, desserts à l'intérieur du magazine. C'est tout simple et bien pensé !

le dossier sur les tartes avec d'un côté les tartes salées et de l'autre, les sucrées.

l'avis des internautes au bas des recettes qui permet d'adapter en fonction de ce que l'on a dans son frigo.

les anecdotes croustillantes qui racontent les plus gros ratages culinaires !

Les recettes que j'ai testées et approuvées :  

La tarte tatin à la tomate et à la roquette (rapide et originale),

les rillettes de thon au basilic,

les lasagnes végétariennes (excellentes)

Les recettes me plaisent car il y a un savant mélange de recettes classiques (cake au jambon et aux olives, tarte au thon et à la tomate, gigot au romarin et à l'ail, langues de chat, madeleines, flan patissier...) et de recettes plus originales (tarte fine à la tomate sur crème d'amandes, salade de boeuf à la citronnelle, poulet farci à l'italienne...). 

Il est vraiment rare que je dévore un magazine comme je l'ai fait avec celui-là ! Je me suis d'ailleurs rendue compte que jusqu'à présent, je feuilletais les magazines et les laissais dans un coin. Aucune recette ne me restait dans la tête ! J'ai testé 3 recettes et je compte bien en tester d'autres.

Donc vous l'aurez compris : un excellent magazine qui tranche vraiment avec les autres titres des kiosques et que je vous recommande de courir acheter les yeux fermés ! Cette note est un coup de coeur, je n'ai pas été sollicité par Marmiton pour la faire !

Le prochain numéro doit sortir en fin d'été. Qu'on se le dise !